A propos

Le CFJ propose chaque année à ses étudiants de première année une expérience de reportage à l’étranger. En 2016, la 70e promotion a voyagé à Madrid, capitale de l’Espagne, l’un des pays les plus tourmentés et passionnants de l’Union Européenne. Le séjour a eu lieu entre le 21 février et le 2 mars 2016.

L’objectif de la promotion aura été de réaliser un travail journalistique complet et probablement sans précédent sur le mouvement politique Podemos. Né sur les braises du mouvement social des Indignés de 2011, créé en janvier 2014, il a connu, en très peu de temps, une progression électorale exceptionnelle qui fait de lui un parti incontournable sur la scène politique nationale et intriguant pour les autres démocraties libérales européennes.

Dans son ADN (un mouvement social devient un parti politique) et dans ses résultats (deuxième force politique du pays), le mouvement de Pablo Iglesias n’est comparable à rien de connu dans les régimes occidentaux secoués par la crise.

Par son discours, son efficacité électorale fulgurante, le look de ses leaders, sa lecture des crises internationales, le jeune âge de ses représentants, un logiciel politique très spécifique, Podemos est un sujet de rêve pour un journaliste désireux de capter les évolutions de son époque. Ses fidèles voient en lui le mouvement capable de réconcilier les victimes de la crise avec la politique. Ses adversaires le considèrent comme un énième mouvement de gauche irréaliste qui aurait simplement compris la communication politique du XXIe siècle.

La réalité est probablement plus complexe, quelque part entre ces deux points.

Les étudiants de la 70e promotion du CFJ ont pour mission de saisir la réalité factuelle des méthodes et des choix politiques de Podemis auprès des élus, militants, soutiens, adversaires, administrés, déçus et autres politicologues qui se confrontent ou se sont confrontés à lui depuis deux ans. La coalition qui a conquis la municipalité de Madrid en mai 2015, cimentée par Podemos, confronte le jeune mouvement à la réalité du pouvoir et au poids de ses engagements.

Ce site éphémère rassemble les contenus réalisés ou co-réalisés par les étudiants qui ambitionnent d’obtenir leur diplôme en juin 2017.

Ce site a été réalisé par Sébastien Bossi Croci. La charte graphique et le logo ont été élaborés par les étudiants de la promotion sous la direction de Florent Tamet.

Les étudiants ont été encadrés par Laurène Daycard (journaliste indépendante basée à Madrid), Mathieu de Taillac (journaliste indépendant basé à Madrid), Ludovic Lamant (Mediapart), Stéphane Loignon (Le Parisien Magazine) et Cédric Rouquette (directeur des études du CFJ). Chaque copie a été relue et vérifiée par au moins deux de ces journalistes professionnels.