Femmes battues, le ras-le-bol espagnol

Femmes battues

L'Espagne rouvre
les yeux

VIDEO – En Espagne, une femme sur dix est battue par son conjoint. Reportage à Madrid. 

Par Lucile Aimard
Images et enquête par Hugo Nazarenko et Lucile Aimard
A Madrid
Vendredi 4 mars

« Nous sommes revenus quinze ans en arrière  ». Clara Serra Sanchez, chef de file des féministes de Podemos, déplore les mesures d’austérité qui, depuis 2008, mettent un frein à la lutte contre les « violences machistes ». Le 7 novembre 2015, plus de 200 000 personnes ont défilé à Madrid pour une union nationale sur le sujet. « Nous sommes à un moment de bascule politique. Il y a eu une prise de conscience. J’espère même que le statut de violence machiste entrera dans la constitution ».

Par violence machiste, les féministes entendent : agressions sexuelles, harcèlement, maltraitance… Selon la dernière étude du ministère de la Santé espagnol, 12 % des femmes sont battues par leur conjoint.

L’Espagne reste pionnier en Europe sur la question. La loi contre les violences de genre, passée en 2004, était à l’époque inédite. En France, le sujet reste tabou, alors que plus de 15 % des femmes sont maltraitées.